Holding Plant_edited.jpg

Projet Développement Durable

GIEE CAUVALPRO

Investissez-vous à nos côtés pour le développement durable.

Caudeval s’investit dans des projets de développement durable. Le concept de développement durable définit le besoin de transition et de changement dont a besoin la planète et les hommes pour vivre dans un monde plus équitable, en bonne santé et en respectant l’environnement. Alors pour un avenir meilleur pour notre planète et nous même, Caudeval a décidé de s'engager dans le développement durable.

En 2020, la coopérative décide de crée un Groupement d’Intérêt Economique et Environnemental (GIEE) afin d’accompagner des agriculteurs dans la résolution de leurs problématiques actuelles.

CD.png
 

Qu’est ce qu’un GIEE ?

Un GIEE est un collectif d'agriculteurs reconnus par l'État qui s'engagent dans un projet pluriannuel de modification ou de consolidation de leurs pratiques en visant à la fois des objectifs économiques, environnementaux et sociaux de leur territoire. Le volet social est un point important du projet avec comme objectif d'améliorer les conditions de travail des membres du groupement et de leurs salariés, de favoriser l'emploi ou de lutter contre l'isolement rural.

Afin de favoriser le développement de ces dynamiques collectives et permettre d'engager le plus grand nombre d'agriculteurs dans cette transition, les résultats des GIEE sont partagés avec l'ensemble des acteurs du territoire

 

CAUVALPRO 

Tendre vers l’autonomie en protéines entre
Causses et Vallées

Aujourd’hui le GIEE CAUVALPRO est composé de cinq exploitations agricoles diverses réparties sur le Causse et les Vallées. Suite au premier diagnostic réalisé sur ces exploitations, nous pouvons mettre en lumière quatre attentes et préoccupations principales de ce groupement d’agriculteurs :

L’autonomie et la diversification des sources de protéines qui aujourd’hui provient principalement de l’importation et de ce fait implique un coût très élevé.

La conservation et la structuration des sols basées sur trois piliers complémentaires : une couverture permanente des sols, un semis direct sans travail du sol, une diversification et une rotation des cultures. Tout ceci dans le but d’arriver à un usage durable des sols.

L’autonomie en fourrages pour économiser sur les achats d’aliment pour leurs élevages.

La limitation de l’usage des intrants (engrais, produits phytopharmaceutiques) afin de préserver l’environnement et de diminuer les charges liées aux achats de ces produits.

Ainsi, le programme « tendre vers l’autonomie en protéines » aura pour conséquences induites de réduire l’usage des produits phytopharmaceutiques. Cette action doit permettre de bâtir une communication positive sur l’intérêt de la combinaison des solutions de cohésions territoriales entre grandes cultures et élevages. De l’intérêt économique naitra une capacité à communiquer plus largement à l’échelle du territoire et au-delà.

Champs verts

Automne 2021

Actions à venir

Des essais fourragers vont être lancés à l’automne 2021 et des plans de fumure prévisionnel vont être réalisés sur les exploitations du groupement. Les plans de fumure prévisionnel permettent d’évaluer les besoins de l’exploitation en intrants azotés et ainsi d’optimiser leurs usages pour tendre vers une réduction de leur utilisation.

A suivre…